Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 12:29

J'étais jeudi à Lyon.
E
ntre formation et réunion, je n'ai guère eu le temps de me balader en ville, mais quand même, il est resté une heure et demie, pour avoir le temps de traverser Bellecour,  voir quelques édifices et manger.

Comme ce n'était pas mon anniversaire, je n'ai pas abusé de la divine bouteille comme ont peut-être pu le faire certains 
ici et , en plus je ne peux pas, mon foie ne supporte pas les sulfites qui se trouvent dans les vins ... pffft.

Alors je vous offre quelques images d'une ville que j'aime bien, qui a su conserver un art de vivre notamment dans la presqu'île et dans le Vieux Lyon.













Cette ville fait cohabiter ou fait
le grand écart selon les avis, entre l'art gothique, roman, voire antique, et l'architecture moderne concrétisée par le "crayon".

Bref tout ça pour vous dire que j'ai mangé jeudi une ganache chocolat dans une brasserie près de la Préfecture, une vraie ganache faite maison.

C'est devenu si rare que ça méritait bien un petit billet.


Repost 0
Published by fleche - dans Inclassable
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 07:49

Et oui, j'en ai marre ! De quoi direz vous ?

Pour une fois, ce n'est ni N. Sarkozy, ni F. Fillon, ni N. Morano, bref, ce n'est pas les personnages du gouvernement qui provoquent mon ras de bol.


Aujourd'hui, c'est le MENAGE, c'est le REPASSAGE, c'est la CUISINE.

Le ménage et le repassage, n'en parlons pas, on fait et on refait toujours les mêmes gestes pour les mêmes effets quelque temps plus tard à savoir RECOMMENCER !

Quant à la cuisine, c'est toujours l'éternelle question : qu'est-ce qu'on mange ?

Pas de quoi amener le sourire sur nos jolis minois

Ah autre chose, qui m'agace prodigieusement ; je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand à la télévision on veut vous vanter un produit ménager, tout d'abord c'est toujours une femme qui le vante, pas sexiste pour deux sous la pub, et ensuite on la voit avec un sourire toutes dents dehors, alors qu'elle est en train soit de laver le carrelage, ou de récurer une casserole.

Vous êtes vous déjà regardé(e)s en train de brosser votre carrelage ? J'imagine que comme moi, vous n'avez pas bien le sourire aux lèvres.

C'est plutôt la soupe à la grimace.


Bon un billet pour rien, juste pour exprimer des contrariétés !
Repost 0
Published by fleche - dans Inclassable
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 16:20
La tradition des voeux est aussi vieille que la civilisation romaine. On pourrait croire qu'au fil du temps elle perde de sa vigueur et soit moins respectée qu'avant, mais non !

Et tout le monde y va (moi aussi ! ) de ses voeux de bonne année et de bonne santé.

Pfff, ça ne vous ennuie pas vous, ces voeux plus ou moins surfaits envers des personnes que vous ne connaissez que très peu et envers qui vous n'éprouvez même pas de la sympathie !

Je ne parle pas des cop' sur le oueb avec qui au fil du temps, des liens se créent. Je ne parle pas non plus de nos proches, amis, familles, collègues ...

Mais LE voisin (ou la voisine) que l'on croise tous les 6 mois et que l'on va donc croiser le 12 janvier au matin parce que ça fait six mois qu'on ne l'a pas rencontré(e) en sortant de chez soi pour aller travailler.

Mais LA personne que vous connaissez à peine et qui vous présente ses voeux pour qui pourquoi on n'en sait rien et que sous peine de passer pour très mal poli(e) vous vous sentez obligé(e) de répondre.

Je suis probablement très mal polie du verbe polir bien évidemment, mais ça me SAOULE !

Aussi, quand je souhaite la bonne année, c'est SINCERE.

Je veux bien respecter cette tradition qui, au demeurant, ne me choque pas, mais je ne VEUX pas présenter mes voeux à des personnes que ni je n'estime, ni je ne connais.

J'aime bien que les mots aient du sens, que la vie ait du sens, c'est pourquoi j'essaie de donner du sens à ma vie, du sens aux mots que j'emploie. Je n'y arrive pas toujours, mais je m'applique.

Voilà pour le premier jour de cette année, une photo à regarder et peut-être à méditer sur cette journée qui s'achève.


Repost 0
Published by fleche - dans Inclassable
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 08:51

Après quelques jours passés dans ma région de naissance, je suis revenue devant le clavier et l'écran de l'ordinateur.

Je n'ai pas eu le temps de tout lire loin de là, car vous êtes très productifs, je crois d'ailleurs que je vais soit lire en diagonale soit abandonner car je n'arrive pas à suivre et pour avoir parcouru quelques blogs, il y a des articles qui méritent qu'on s'y arrête.

Marie-Laure parle, dans son article "Hypos se déchaîne", de : "peau de banane".

Cette fois-ci c'en est une pour moi. Dur, dur pour la néophyte que je suis de répondre sur ce tag là.

Mais bon, je vais essayer sans rien vous promettre.
Si je comprends bien, je dois reprendre les thèmes :

Les Français vus des USA
Me voilà bien en peine de vous dire quelque chose, je ne connais personne qui habite en Amérique du Nord, je n'y suis jamais allée et je n'ai pas envie d'y aller. Alors j'imagine qu'ils nous voient toujours avec une baguette sous le bras, et pour les hommes le bérêt sur la tête.
Mais bon, la baguette n'est plus bonne, et le bérêt il n'y en a plus beaucoup excepté au pays Basque.

Les américains vus de France
Là c'est un peu plus facile mais guère. Je ne sais pas bien comment les français perçoivent les américains. Par contre, si ça vous intéresse, je peux m'essayer à vous dire comment je les perçois.
Eh bien, pas terrible. Je n'aimerai pas vivre aux Etats Unis. J'imagine les américains très matérialistes. Leur voiture, leur maison, leur banque, leurs sous et leurs crédits. Oui je sais, on leur ressemble de plus en plus.
EST-CE UNE RAISON POUR CONTINUER ?

Le dernier livre que j'ai acheté et terminé
Super dur, ça, je lis beaucoup, mais je n'achète que rarement des livres, ou alors chez le bouquiniste parce que c'est moins cher !
Ah, j'en achète quand même, des neufs, mais alors ce ne sont pas des romans.
Donc le dernier livre achété  "La parole au coeur du corps"  : ce sont des entretiens entre Jean Mouttapa et Annick de Souzenelle qui nous font plonger au coeur des premières paroles et en décryptent le sens. Tout à fait intéressant de voir comment l'Eglise  a traduit certaines paroles.

Quel livre suis-je en train de lire et qu'en pensé-je ?
Manquait plus que cette question ! Au moment précis où j'écris ce billet, je viens d'en finir un et je n'ai pas encore commencé l'autre. Donc soit je suis prise en flagrant délit de mensonge soit vous attendrez un peu !!!!

Choisir l'un de mes livres favoris, quel est il ? Pourquoi fait-il partie de mes favoris ?
C'est un livre lu il y a bien longtemps déjà. Ce livre très intimiste est "Le temps d'un soupir" d'Anne Philipe. Il est largement autobiographique et relate en partie sa vie avec Gérard Philipe, acteur bien connu.
Ce livre m'a également permis de retrouver une amie d'adolescence perdue de vue depuis des années et retrouvée à partir du titre de ce livre.
Vous comprendrez que j'ai un lien particulier avec ce roman, mais je ne peux pas vous citer la dernière phrase de la page 65 pour la bonne raison que je n'ai pas ce livre sous la main.

Citer le dernier livre que j'ai lu et pas vraiment aimé et vous expliquer pourquoi.
Alors là voilà une question qui m'embarrasse. Je n'en ai pas de souvenir. Je vous l'ai dit dans un précédent article, je lis beaucoup. Donc un livre que j'ai du mal à démarrer dont je lis les premières pages avec difficulté, J'ARRETE DE LE LIRE.
Et puis, évidemment il y a le choix des livres. Aller choisir des livres à la bibliothèque me prend un certain temps.
Tout d'abord, je regarde la couverture. Figurez vous qu'il faut qu'elle me parle autrement je ne prends pas le livre. Ben oui, c'est comme ça !
Ensuite, je lis le résumé. Là encore ça passe ou ça casse.
Quand ces deux opérations ont été effectuées, je lis souvent les premières lignes et parfois les dernières.
Voilà pourquoi des livres que je n'aime pas vraiment, ça ne m'arrive pas souvent. Je mets des filtres ou philtres au choix !
 
En ce qui concerne le MoDem : Espoirs et Doutes
Concernant les trois espoirs , mon premier portait sur François Bayrou lui-même que je pensais capable de sortir des schémas habituels. Or il n'agit et ne sait que dire et redire toujours les mêmes choses, avec des mots différents mais ce sont les mêmes idées. 

Mon deuxième sur l'organisation spécifique à ce parti que j'espérais "autre" et non pas calquée sur ce qui existe déjà ici ou ailleurs. Il me semble qu'avec ce qui existe déjà on peut faire autrement. Mais voilà, la démocratie est un exercice difficile, et l'on peut s'y perdre.
Le PS n'est pas un modèle du genre, mais au moins les adhérents par leur vote ont la parole. Le MoDem, pas vraiment !

Mon troisième tenait dans les adhérents eux-mêmes que je pensais capables de faire bouger les lignes, mais le parti semble trop bien pris entre les mains d'une seule et même personne et donc menée par une seule et même personne. Dommage !
Vous avez évidemment remarqué que j'ai utilisé l'imparfait.
Les doutes maintenant :
Le premier concerne le positionnement du parti. Au centre, oui mais mené par François Bayrou secondé par Marielle de Sarnez, ce centre-là me parait très clairement situé à droite, d'où mon scepticisme par rapport au nouveau centre et aux risques de rapprochement. Bien sûr pas demain, mais après ...

Le second est très lié au premier. Je n'ai pas aimé les municipales 2008 et le discours qui était sousjacent. C'était du style "Cette équipe nous plait, donc on y va". Un positionnement à géométrie variable qui ne se réfère pas vraiment au programme que devrait avoir le MoDem pour chaque ville où il présente une liste, pour chaque circonscription où il présente un candidat. Un programme digne de ce nom qui découlerait du projet de société porté par les adhérents du MoDem et qui servirait de guide.

Désolée, je semble déverser mon fiel, mais François Bayrou a représenté en 2007 un réel espoir avec sa "politique autrement" mais voilà, ça s'est arrêté là.
Le reste est rentré dans l'ordre, dans la politique politicienne, tout ce que ne voulaient pas les pré-adhérents qui n'ont pas confirmé leur pré-adhésion.

Bien, maintenant que j'ai laborieusement effectué l'exercice, j'en ai encore un dernier à faire c'est de désigner les suivants.
MAIS j'ai un problème, je vais visiter assez souvent les blogs que je vais citer,  mais je ne laisse pas de traces ou si peu, que je ne suis pas sûre de la suite ! 
Commandcome 
Sixtine
Dominique
Olympe
Mycr

Repost 0
Published by fleche - dans Inclassable
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 10:54

Y a-t-il longtemps que vous avez eu un rhume ? 

Pour ce qui me concerne, j'avais oublié combien on se sent mal quand le nez est bouché, les yeux larmoient, la tête est vide et se situe quelque part le brouillard ayant perdu ses neurones,  les courbatures se font sentir dans les bras, et la sinusite vient mettre son grain de sel. Mais c'est de saison, même si l'hiver du calendrier n'a pas encore commencé.

Oui, je sais ça ressemble un peu à une chanson d'Ouvrard
http://www.dailymotion.com/video/xcqac_gaston-ouvrard-je-suis-pas-bien-por

Et bien même comme ça il faut aller travailler. Qui a dit que le rhume empêchait d'aller au boulot ! Il empêche juste d'être efficace, et me donne envie d'être là

 plutôt que là








Tout ça pour me rappeler, nous rappeler que nous oublions souvent de vivre l'instant présent, que nous passons souvent à côté de petites joies, des petits bonheurs quotidiens la plupart du temps parce que nous n'avons pas le temps, et que parfois un rhume est bénéfique en ce sens où il nous fait toucher du doigt que lorsque l'on se porte bien, on ne le réalise pas assez.

Pour finir ce billet sans queue ni tête  :

Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche. [Lao Tseu]

Celui qui se livre à des méditations claires trouve rapidement la joie dans tout ce qui est bon. Il voit que les richesses et la beauté sont impermanentes et que la sagesse est le plus précieux des joyaux.
[Bouddha ]

Les bonnes idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir.   
[Robert Mallet]

Repost 0
Published by fleche - dans Inclassable
commenter cet article