Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 07:09

Je suis atterrée par les évènements tragiques de Montauban et de Toulouse et leurs suites.

Des évènements je n'en parlerai pas.

De la présence des politiques autre que le président de la République et du 1er ministre à l'inhumation des militaires, laissez moi vous dire que leur présence est déplacée. Ils ne sont ni président, ni ministre, que faisaient-ils là ?

Sur l'intervention du RAID,  la présence du Ministre et ses interventions toutes les heures, le titres des journaux,  la page MSN, il y a des questions qui se posent. Il y a sur médiatisation et surenchère dans la violence. 

Pour seul exemple, depuis jeudi 22 après la mort du tueur, voici ce qu'on peut lire sur la page d'accueil Internet de MSN : 

1 minute 26 secondes de tirs ininterrompus. Ecoutez la bande son d'une partie de la fusillade entre le Raid et Mohamed Merah.

C'est hallucinant ! C'est l'apologie de la violence. Ecoutez la bande son d'une fusillage, quel intérêt ? C'est du grand n'importe quoi et je trouve cette dérive dangereuse.

L'omniprésence du ministre et son intervention dans cette affaire me laisse aussi très perplexe. Le ministre est un politique. Que vient-il faire dans une affaire qui doit se passer entre la police et la justice ? Est-il devenu fonctionnaire d'un coup ? Si les ministres se prennent pour des juges ou des commissaires de police, comment voulez-vous que les fonctionnaires agissent normalement ? Un ministre n'a ni la formation, ni la compétence professionnelle pour mener ce genre d'affaires. C'est utiliser un terrain très glissant que d'aller sur ce terrain. Les politiques n'ont pas à intervenir là où les professionnels sont compétents et présents.

Enfin, l'intervention du RAID. J'ai des difficultés à croire que la seule issue était de tuer ce tueur. Après avoir coupé l'eau, l'électricité, le gaz, n'était-il pas possible de continuer la guerre d'usure et lorsque le tueur a sauté par la fenêtre, pourquoi une balle dans la tête ? L'issue était évidemment fatale. Le ou les genoux n'étaient-il pas accessibles aux tireurs d'élite ! Je suis bien consciente qu'il fallait protéger les hommes du RAID des coups de feux du tueur mais je reste interrogative .... sur la cible exacte.

Devant l'horreur des faits, je suis atterrée par le positionnement des uns et des autres. Mettre la campagne en sourdine, c'est aller dans le sens du vent, c'est donner quoiqu'on en pense dans le populisme. La campagne présidentielle était ouverte, les discussions devaient continuer même si elles pouvaient pendant un temps et pour le reste du temps d'ailleurs monter de plusieurs crans en profondeur, et rester correcte dans les "petites phrases". C'est absolument saoulant ce genre de guéguerre entre les politiques et leurs états majors. C'est tout sauf constructif.




Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article

commentaires

Nicolas 23/03/2012 13:47


Je suis très d'accord avec la conclusion de ton billet : la campagne aurait du continuer..