Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 15:16

Nous savons tous que les ressources de la Terre sont limitées ; ressources énergétiques évidemment et le pétrole vient en 1er lieu à l'esprit.

Après avoir épuisé ou presque les ressources en charbon, on commence à épuiser le pétrole, le gaz suivra.

Mais ce ne sont pas que les ressources énergétiques qui s'épuisent. Les mers ont été tant et tant exploitées que les poissons se font rares. Pour une fois quand les politiques  tendent à limiter par des quotas la pêche, ils font bien !

En 20 ans, sur les étals des marchés aux poissons, le lieu jaune a disparu, la morue aussi. Enfin ce qui ressemble à des poissons et pas de tout petits poissons qui pèsent tout juste 500 g. De ceux là il en reste mais ils auraient été mieux à rester dans l'eau.

Allons nous continuer longtemps à jouer les apprentis sorciers en donnant des farines animales à des vaches herbivores, des hormones et des antibiotiques aux porcs, poulets, poissons d'élevage ?

Est-ce un monde, tel que Monsanto le voudrait, que nous souhaitons ?

Je ne peux pas croire qu'on ne puisse pas arrêter ces machines devenues folles.

Mais on ne peut pas vouloir tout et son contraire.

Il est urgent de repenser l'économie en terme de développement durable pour utiliser un terme à la mode, et donc de repenser l'économie à un niveau local, d'accepter de payer un prix plus élevé peut-être.

Mais pour ce faire, il faut par exemple en France se remettre à produire, il faudrait donc re-localiser plutôt que délocaliser.

Ca sous-entend un travail de fond à faire sur l'homme d'aujourd'hui. Un 4x4 n'a jamais rendu intelligent ni cultivé, le high-tech non plus. Il faut prendre conscience que la possession ne rend pas heureux, que la société de consommation nous entraîne à acheter toujours plus, à gaspiller toujours plus.

Or, il y a en Afrique et en Asie des millions d'hommes et de femmes qui meurent de faim. A côté de ces désastres, en Occident, nous allons faire pousser du maïs pour en faire du carburant ! Il y a comme un problème !

Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article

commentaires

plumedecib 14/02/2009 18:19

C'est tout ce que nous devons développer dans l'A.M.E. Flèche ! Re-localiser, jardiner autour des villes, exploitations à taille humaine, réapprendre à produire naturellement, réapprendre à acheter, réapprendre à cuisiner, réapprendre à manger. Au final, ça ne coûte pas plus cher. Ce qui est chez, c'est le superflus, toutes les saloperies qu'on ajoute dans le chariot. Fini le chariot, bonjour de cabat !