Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 07:53

La guerre de 14-18, celle des poilus, celle chantée par Brassens a été déterminante dans l'évolution des femmes vers le travail.

Depuis un demi-siècle, celles-ci de plus en plus sortent de chez elles pour aller travailler à l'extérieur, celles-ci accèdent avec difficultés, mais elles y arrivent quand même parce qu'elles sont pugnaces, à des postes à responsabilité et même crime de lèse-majesté, aux postes de responsables politiques.

Seulement, il  y a un hiatus. Sous le discours apparemment ouvert de M. Sarkozy envers le statut des femmes en politique et dans le monde du travail, les mesures prises par ce gouvernement et ceux menés par Jacques Chirac vont exactement dans le sens contraire des déclarations politiquement correctes. 


Je fais écho par le billet d'aujourd'hui au billet que j'ai posté jeudi et au commentaire de AMR sur mon billet d'hier.

Renvoyer gente féminine dans ses foyers a, il faut le reconnaître, beaucoup d'avantages :
- plus isolée, la femme contestera moins, car avouez Mesdames que nous sommes un peu les empêcheuses de tourner en rond, souvent !
- les statistiques du chômage ne s'en porteront que mieux, c'est évident !
- les hommes au travail pourront ainsi se retrouver entre eux, ça leur manquait !

Ce n'est pas malheureusement un scénario castastrophe et la crise aidant, la France pays des droits de l'homme, enfin elle l'était, n'offrira bientôt plus aux femmes le droit au travail ou alors il faudra être super qualifiée et montrer ses compétences et ses capacités encore plus qu'aujourd'hui.

Je pense d'ailleurs que la crise sera mise en avant pour annoncer une mesure dans un ou deux ans qui apparaîtra comme une mesure "progressiste" mais qui sera en fait une reculade de soixante ans. Je veux parler de la scolarisation
obligatoire à 5 ans. (voir l'article d'hier.)

Je hurle en pensée aux mesures du gouvernement qui sont prises en sous-marin. Tout est fait pour que la femme retourne chez elle. C'est une vue politique à court terme, qui sera désastreuse dans à peine une génération où nous verrons augmenter l'illétrisme, la délinquance, la pauvreté ...

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 07:57

L'omniprésident Sarkozy a écouté les lycéens, compris leur angoisse, nommé dans la foulée Martin Hirsch haut commissaire à la Jeunesse et créé une commission dirigée par Richard Descoings, directeur de l'Institut d'Etudes Politiques.

Est-ce que toutes ces mesures, qui financièrement auront un coût, déboucheront sur une autre réforme ? C'est tout sauf certain puisque M. Sarkozy, d'ores et déjà, annonce que la réforme se fera.

Alors une question me vient : à quoi va donc servir la concertation ?

Même si M. Sarkozy indique qu'il faut prendre le temps de la concertation, si celle-ci ne sert à rien puisque la réforme n'est pas remise en question, le résultat est :
du temps et de l'argent perdus.

Par ailleurs, c'est se moquer du monde que d'annoncer avant même que la concertation soit mise en place que la réforme se fera.

Les réactions d'une certaine presse sont très mitigées sur la prestation de M. Sarkozy, tempsreel.nouvelobs et 20minutes.fr notamment.

François Bayrou invité du Talk du Figaro le 12 janvier 2009 pense que c'est une commission de plus, et un haut commissaire de plus. Il aurait bien raison sur ce point.

François Bayrou pense également en élargissant le débat, que le MoDem est l'empêcheur de tourner en rond des deux partis que sont l'UMP et le PS. Je cherche depuis que j'ai lu cette phrase quand le MoDem aurait été l'empêcheur de tourner en rond.

François Bayrou dit cependant une phrase très juste :  «quand un parti a tous les pouvoirs, l'opposition n'a que la tentative de blocage».

A-t-elle une autre solution ?

Pour pouvoir s'opposer encore faut-il être entendu. Quand le pouvoir en place est sourd, quelle solution reste-t-il excepté le blocage ?

Il ajoute : "La France demande autre chose que le capitalisme comme référence et projet de société." Il a raison sur ce point, le président du MoDem, sauf que le projet de société du MoDem à ma connaissance n'est pas publié. Ce serait bien qu'il le soit...


Le problème avec M. Bayrou ce n'est pas le discours qui est souvent juste, mais ce sont les actes. Il serait intéressant de voir comment M. Bayrou vote à l'Assemblée. Il va me semble-t-il souvent dans le sens du gouvernement en place.

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 18:43

Décidément, ma copine Nadine Morano, continue d'ironiser.

Elle n'apprécie guère l'intervention de Ségolène Royal sur le congé maternité éclair de Mme Dati et le coup de griffe à l'égard du président de la République.

Ainsi Ségolène Royal, interrogée par le JDD dit : "
Quel choix a-t-on lorsqu'on est Garde des Sceaux et que le président de la République décide d'annoncer une importante réforme de la justice un mercredi alors qu'on a accouché le vendredi précédent ? "

Eh bien oui, elle a raison, Mme Royal.

M. Sarkozy n'a jamais accouché ou alors de réformes plus que douteuses, mais en tout cas il est clair qu'une femme ayant accouché par césarienne a besoin de se reposer, et cinq jours c'est très court.

Sur les actualités Orange, je lis :

"soulignant que Mme Royal reconnaît avoir caché son début de grossesse lorsqu'elle

était ministre de crainte d'être écartée du gouvernement, Mme Morano assure qu"elle

n'aurait pas eu à le faire sous la présidence de Nicolas Sarkozy, respectueux de

l'engagement des femmes en politique
".

Voilà ce que dit Mme Morano. En est-elle si sûre ?

Elle dit aussi que Mme Royal : "détourne les heureux évènements de notre famille politique pour masquer son incapacité à unir la sienne".

Là, ça ne me convient pas trop bien comme message.

C'est vrai que le congrès de Reims du PS s'est assez mal passé, c'est un euphémisme.

Mais RomainBlachier me faisait remarquer l'autre jour (eh oui, il vous l'a dit, on se connaît) que seul le PS permet le vote à ses adhérents, sur beaucoup de points, qu'il y a une transparence somme toute assez nette dans ce qui se passe au PS, ce qui n'est pas le cas de l'UMP me semble-t-il.

Il a été percutant Romain, sur cette question. Il m'a ébranlée, non pas dans mes certitudes, je n'en ai pas, mais parce qu'il a des arguments de poids.

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 08:08
Je crois halluciner quand j'entends les informations le matin à la radio. Je ne souhaite pas subir un lavage de cerveau par le biais des medias, donc je n'écoute que la radio, me refusant à regarder la télévision.

La télévision nous rendant inerte, je me refuse à le devenir.

Ce matin, il s'agissait d'une mission d'inspection diligentée par l'état pour la ville de Marseille qui a été paralysée par les chutes de neige abondantes de mercredi. Je ne suis pas une fan de M. Gaudin, mais pour le coup aujourd'hui je ne peux qu'être d'accord lorsqu'il demande au gouvernement de s'occuper de ses affaires.

Il y a des collectivités locales : région, département, commune où me semble-t-il une certaine "décentralisation" existe et vers lesquelles l'état se dégage de plus en plus de charges qui lui incombaient auparavant, les routes nationales par exemple.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090109.OBS8969/neige_a_marseille__gaudin_replique_a_fillon.html

Aussi, la réaction de M. Fillon je crois est particulièrement mal adaptée à la situation.

Le premier ministre était jusque là relativement plus calme et plus élégant dans ses réactions que le chef de l'état. Il serait souhaitable qu'il garde un minimum de recul.



Et puis, pour finir, juste cette photo, c'est joli la neige. Pour commencer remplissons nos yeux des tableaux offerts pas ce manteau blanc.

Les caprices de Dame Nature sont là pour nous rappeler que nous sommes très démunis devant des épisodes qui sortent de l'ordinaire sans pour autant être catastrophiques. 

Et nous sommes TOUS démunis.

Alors avec un peu de patience, un peu de bonne volonté, un peu de solidarité, on arrive à trouver des solutions.

Ne cherchons pas systématiquement des responsables mais prenons nos responsabilités, notamment celle qui consiste à déblayer son trottoir. Simple n'est-ce pas ?

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 18:51

RomainBlachier m'a fait un vrai cadeau.  

Il m'a taguée

Il s'agit donc de parler de ses préférences politiques. Ouh là là, je ne le sens pas bien cette fois ! On va essayer quand même.

Je reprends donc dans l'ordre la liste des thèmes à explorer :

1 -déclarer sa flamme, sa sensibilité politique "Où je suis "
C'est difficile ça, j'ai longtemps pensé que je me situais à droite sur l'échiquier politique, vous n'êtes pas obligés de rire !
Oui mais voilà, je me suis engagée politiquement dans une liste de gauche, d'ouverture et de rassemblement et je m'y trouve BIEN. Où suis-je, c'est une bonne question, je ne sais pas si je le sais très bien d'ailleurs.

Alors par élimination
à l'extrême gauche NON
à gauche toute  NON
à l'extrême droite SURTOUT PAS
à droite dite "décomplexée" ENCORE MOINS

RESTE le centre oui mais lequel, car comme me l'avait fait remarqué le maire de la commune où je suis élue, le centre c'est comme l'équateur, une ligne imaginaire.

Donc selon les tests que j'ai faits en son temps, je serai plutôt centre-gauche et de sensibilité j'y suis vraiment !

 
2-donner trois raisons de son engagement (Pourquoi) et/ou de son vote pour un parti ou un bord donné,
Un engagement dans un parti, je n'en ai pas. Depuis la pré-adhésion au MoDem que je n'ai pas confirmée, je fuis les partis encore plus qu'avant.
Entre l'UMP verrouillée par M. Sarkozy, le PS déchiré entre deux orientations, le MoDem pas vraiment démocrate, le PCF plus ou moins en déconfiture que reste-t-il ? Des partis assez insignifiants qui n'ont pas de poids politique.

D'ailleurs par rapport à la situation dont j'ai parlé plus haut, le parti n'existe pas. Je sais donc très bien où je suis : "Le cul entre deux chaises !" ainsi que l'a très bien montré 
Hypos dans son billet.

Quant aux raisons de vote, les miennes dois-je vraiment vous le dire, se font surtout par rapport au programme proposé et au réalisme. J'en ai assez des promesses non tenues. Donc je vais vers ce qui me paraît le plus réalisable et le plus raisonnable.

3-donner une raison pour laquelle on pourrait (Pourquoi ça pourrait être ailleurs et ou ?) faire un choix alternatif
J'ai toujours un regret avec le MoDem, car ça aurait vraiment pu être le MoDem. Seulement il manque beaucoup à mon goût l'avis et la consultation des adhérents.
Ca on le trouve au PS, seulement le PS aujourd'hui, c'est comment dire : l'éclatement ...
Ca pourrait être ce qui n'existe pas encore et qui se situerait entre PS et MoDem.

4-transmettre le lien à 5 personnes (ou moins si on est flemmard).
En m'excusant auprès des personnes que je vais taguer, je vais prendre dans l'ordre les cinq liens des cinq derniers commentaires. 

Sixtine dont j'aime particulièrement la sensibilité des billets, Anakyne que je vois rarement, dommage, Charlotte qui a un blog que j'aime beaucoup mais mon ordinateur a du mal à charger ses pages, Cib ma copine du net que je n'ai pas oubliée elle saura de quoi je parle, et  Jahzz qui m'a rendu visite pour la 1ère fois hier.

A vous

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 07:47
Autant annoncer la couleur tout de suite,  j'ai une dent contre Mme Morano. Entre les mesures prises "pour" la famille mais qui vont à l'encontre de la qualité et les mesures pour protéger les enfants .... le secrétariat d'Etat menée par Mme Morano est d'une efficacité imparable.

Vous avez probablement vu ce clip censé mettre les parents en garde contre les dangers d'Internet.


http://www.lepost.fr/article/2008/11/25/1336659_l-arme-fatale-de-nadine-morano-contre-les-dangers-du-net.html




J'imagine que comme moi, vous avez eu très très peur et que illico vous êtes allés vous renseigner sur le contrôle parental ou que vous l'avez rétabli pour les parents inconscients qui auraient été tentés de le désactiver.

Je me suis demandé si c'était un clip humoristique car j'étais morte de rire devant.

Pensez-vous vraiment que cette vidéo va inciter les parents à être plus prudents ?

Je ne dis pas non plus que cette merveilleuse source d'informations et d'échanges qu'est Internet, est dénuée de tout danger. Ce n'est absolument pas mon propos.

Toutefois, je pense que rien ne vaut la communication entre parents et enfants.

Evidemment, quand l'enfant est petit, un contrôle parental s'impose mais pas obligatoirement par un logiciel.

Face aux adolescents, est-ce vraiment les responsabiliser que de leur infliger un contrôle parental ?

Ne vaut-il pas mieux garder le contact avec ses enfants, conserver le dialogue et ainsi pouvoir en discuter ? 

Je crois qu'il vaut mieux responsabiliser plutôt qu'infantiliser, responsabiliser plutôt que culpabiliser, responsabiliser et accompagner plutôt qu'assister.

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 18:51

Avez-vous remarqué que la politesse et le savoir-vire sont en perte de vitesse ?

Hélas, les portables et autres gadgets électroniques, ainsi qu'Internet ne font pas partie de la panoplie pour améliorer ces qualités, car que ça plaise ou non, il me semble que le savoir vivre en société est en train de disparaître à vive allure, et  je le regrette.

Eh oui, je suis probablement fort rétrograde, fort ringarde, ou fort réactionnaire, mais :
quand j'entre dans un magasin et que la personne qui me précédait me claque la porte au nez, je n'aime pas,
quand je suis au restaurant et que j'entends une personne vociférer dans son portable, je n'aime pas,
quand je m'apprête à me garer et que je me fais siffler la place sous mon pare-chocs, je n'aime pas,
quand je rentre dans un magasin en disant bonjour et que je n'ai pas de réponse, je n'aime pas.

De même dans des commentaires sur certains blogs ou forums, je trouve qu'Internet joue le même rôle que l'alcool à savoir faire tomber les inhibitions. C'est ainsi que les noms d'oiseaux volent, que les propos insultants sont légions, quant aux grossièretés, je n'ose même pas en parler.

Ce n'est pourtant pas difficile de dire Bonjour, Merci, S'il vous plait, vous savez ces mots qui ouvrent les portes et font sortir les sourires.

Alors à la veille de 2009, si j'ai un souhait c'est celui-ci : que les hommes et femmes qui nous gouvernent commencent eux à respecter le peuple qu'ils gouvernent et à se respecter eux-mêmes.
Après, partant du principe que l'exemple vient d'en haut, ça ira mieux pour tout le monde.

Est-ce un voeu pieux ?

Ceci dit, je souhaite à mes lecteurs une très bonne année 2009

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 08:42


ce blog va rester sans vie
pendant quelques jours
où je me coupe
de l'univers technologique

Je vous souhaite à tous
UN JOYEUX NOEL

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 07:18

Non, je ne parle pas de la cuisson du steak.

Je voulais parler des explosifs trouvés au Printemps du Boulevard Haussmann à Paris, de ces cinq bâtons de dynamite dépourvus de leur système de mise à feu.

En dehors de toute considération de politique étrangère et d'intervention de la France sur des sols étrangers, je ne peux m'empêcher de remarquer que le moment est particulièrement bien choisi.

La situation sociale est actuellement très tendue, c'est ainsi que l'on se demande souvent si on est bien à une semaine des fêtes de Noël.

L'opposition lycéenne aux réformes ne dimininue pas, le corps enseignant du primaire est très mobilisé contre les réformes ouvrant grand la porte aux inégalités, et l'Inspection Académique de l'Hérault s'acharne contre M. Bastien Cazals qui a osé écrire au président de la République pour l'informer qu'il n'était pas d'accord et qu'il entrait en désobéïssance. Il n'est pas le seul d'ailleurs.

L'ouverture des magasins le Dimanche est loin de faire l'unanimité quoiqu'en disent les médias et leurs sondages, et cerise sur le gâteau, Patrick de Carolis doit s'auto-punir en interdisant lui-même la publicité sur les chaînes publiques de la télévision sarkozienne.

Comment redorer le blason des forces de police et légitimer leur présence plus forte et leurs actions ?
Comment faire remonter M. Sarkozy dans les sondages ?
Comment légitimer les actions de la police et de la gendarmerie, et notamment ces descentes scandaleuses à la porte des collèges ?

C'est en cela que je trouve que ces bâtons de dynamite sont arrivés à point nommé. 

Oui je sais, je suis très probablement de mauvaise foi, comme un certain chroniqueur sur France Info le matin, pour le plagier, j'ajouterai "Vous n'êtes pas obligé de me croire".


 

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 07:46

Une récente discussion sur le blog Une école pour Victor et Hugo m'a interpelée autant sur la rhétorique que sur la sémantique. Elle portait sur opposition et contre-pouvoir.

En effet,  depuis les élections présidentielle et législatives du printemps 2007, il n'existe plus en France de véritable contre-pouvoir, celui-ci ne pouvant être que parlementaire.

C'est ainsi qu'à l'Assemblée Nationale, le MoDem, parti jeune mais doté de nombreux adhérents, a deux députés, le PS en a bien plus mais est tellement divisé en interne qu'il est absolument inaudible.

Les autres partis sont si peu représentés qu'ils sont tout aussi inaudibles que le PS.

Quant au Nouveau Centre, on peut  dire qu'il fait partie de la majorité puisqu'il a pieds et poings liés par un engagement à voter le budget présenté par le gouvernement.

On peut dire également que le président de la République et le gouvernement ont toute latitude pour faire passer les mesures qui leur chantent.

La démocratie française est en péril par absence de politiques dignes de ce nom !

Pour autant, est-ce que la population doit laisser faire ? Quels sont les moyens disponibles pour manifester les oppositions nécessaires ?

Je vous laisse la parole, car il n'est pas si simple de manifester et de s'opposer.
Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article