Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 07:31

Le ministre Xavier Darcos semble reculer devant les résistances rencontrées face à l'annonce de suppression de 3000 postes dans les Réseaux d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (RASED).

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-education-le-ministre-lache-encore-du-lest-_3636-792831_actu.Htm

Une dépêche de l'AFP précise : "Interrogé, le ministère n'a pas confirmé l'information des syndicats. Le ministre doit préciser sa position dans une lettre que les organisations syndicales attendaient jeudi. Le ministère a seulement fait valoir que les Rased pourraient être sédentarisés "soit dans une classe, soit dans une école".

J'aime le mot "sédentariser" pour les enseignants du RASED. Dans les secteurs péri-urbains ou ruraux, il existe aussi des enfants en difficulté, moins nombreux certes, mais présents.
Si les enseignants sont fixés soit dans une classe, soit dans une école, je plains profondément les enfants qui ont besoin d'aide dans les endroits jugés moins sensibles par le gouvernement,  par ricochet, ce sont les enseignants qui en pâtiront donc l'école dans son ensemble, et les
familles obligées d'aller chercher ailleurs l'aide qu'elles auraient pu trouver à l'école, une aide qui lorsqu'elle est ailleurs n'est pas gratuite.

Il est très important que les enseignants affectés sur les RASED puissent intervenir dans PLUSIEURS écoles.

Un recul ne veut pas dire succès. Sans être pessimiste, il ne faut pas non plus crier victoire. Eh non, il reste encore 1500 postes qui seraient fixes l'année prochaine, ça veut dire que plutôt que de parvenir en trois ans au but que s'est fixé le gouvernement, ce sera plus long pour y arriver, mais que ça se fera quand même.

Il est important pour tous, de rester vigilant et mobilisé sur cette réforme particulière.

Cette réforme n'est pas la seule pour l'Education Nationale, on le sait bien.

En témoigne la mobilisation dans le département de l'Hérault et cette lettre ouverte sur le site uneecolepourvictorethugo. J'ai ressenti, en la lisant, beaucoup d'émotion et de respect.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 20:38

Vous savez évidemment que les enfants de deux ans ne seront plus acceptés dans les écoles maternelles à la rentrée de septembre 2009 excepté dans les zones dites sensibles et encore. Que l'on soit d'accord ou pas avec cette scolarisation précoce, il reste que les familles en difficultés financières ne pourront plus scolariser leurs enfants en dehors de ces zones dites sensibles.

Il est intéressant de mettre cette décision en regard de nouvelles mesures qui ont pris corps récemment et la dernière en date qui concerne l'agrément des assistantes maternelles.

Si on en fait la liste ça donne ce qui suit :

- Augmentation du nombre d'enfants reçus ches les AM
- Création des micro-crèches
- Suppression de l'accueil des deux ans en maternelle
- Doute sur l'accueil des trois ans.


 Je connais assez bien le milieu de la petite enfance et je peux vous dire que les professionnels ne sont guère satisfaits de l'essor des micro-crèches. Les normes ne sont plus les mêmes en ce qui concerne les locaux et le personnel que dans les établissements d'accueil du jeune enfant où ces normes sont draconniennes.

Depuis des années, un travail de qualité était fait sur l'accueil du tout petit. Or, avec les micro-crèches et l'augmentation de l'agrément de l'assistante maternelle nous assistons à un retour en arrière, assez inimaginable il y a seulement trois ans,  sur le plan qualitatif.

Et maintenant on parle de jardins d'enfants ...

Il est à noter également que tout est prêt maintenant pour que les parents ne soient pas "ennuyés" pour trouver un mode de garde. Eh oui, une assistante maternelle pourra accueillir jusqu'à 4 enfants de moins de TROIS ANS donc l'école peut être fermée aux DEUX ANS. Ainsi les familles très modestes, qui ne peuvent pas mettre leurs enfants chez la nounou,  pourront continuer de rester modestes car l'un des parents devra rester à la maison pour élever le ou les enfants. C'est tout bénéfice pour les statistiques du chômage.

Les micro-crèches et les multi-accueils peuvent accueillir les enfants jusqu'à QUATRE ANS. Je vous laisse imaginer un enfant de trois ans et demi dans une micro-crèche, quel ennui !
Même s'il est important que l'enfant puisse s'ennuyer par moment dans la journée, il ne s'agit pas qu'il s'ennuie TOUTE LA JOURNEE.

Entre les mesures prises en silence et dans l'indifférence générale mais lourdes de conséquences et celles qui font un peu plus de bruit, on s'achemine doucement mais sûrement vers la disparition de l'école maternelle.

Ce n'est pas la première fois que j'en parle et j'en parlerai encore.

L'école maternelle française était un modèle européen sinon mondial. Que va devenir ce modèle ?

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 17:35

Une modification vient de passer sans en avoir l'air et en douce comme toutes les modifications qui ont des répercussions importantes sur la vie de chacun.

A première vue, cette modification est probablement bien ressentie par les assistantes maternelles, par les parents c'est une autre histoire.

Il s'agit d'autoriser les assistantes maternelles à accueillir chez elles 4 enfants de moins de trois ans.
http://www.casamape.fr/flux-dactualite/365-4-enfants-sans-derogation-la-loi-est-effective.html

Evidemment, ce n'est pas encore complètement effectif puisqu'il faut l'autorisation du Président du Conseil Général pour que la mesure arrive jusque dans les centres de Protection Maternelle et Infantile.

Au risque de déchaîner les foudres à mon égard, je ne suis pas favorable du tout à cette mesure.

La plupart du temps les assistantes maternelles sont seules chez elles. Elles ont un ou plusieurs enfants à elle. Vous imaginez un peu accueillir 4 enfants de moins de trois ans. Ce n'est plus de l'accueil, c'est de la garderie. Entre les couches et les premiers pas, difficile pour le professionnel que doit être l'assistante maternelle ou l'assistant, de participer à l'éveil du petit enfant. C'est une responsabilité lourde, de chaque instant. Surveillez un, deux enfants, ça va encore, trois ça commence à être plus difficile, alors 4, je n'arrive pas à comprendre comment le législateur a pu valider une telle modification.

Depuis 2005 le statut de cette profession avait été revu dans le bon sens, et oui, il y avait un véritable besoin de revaloriser cette profession ingrate et délicate.

Cette mesure là ne va pas dans ce sens. Elle va dans le sens de la dégradation sévère de la profession et de la reconnaissance légitime que sont en droit d'attendre ces professionnel(les) qui travaillent chez eux.

MAIS, évidemment, comme 70% des parents font garder leurs enfants chez la nounou, ça augmente très sensiblement la capacité d'accueil en France.

Les fonds de la Caisse Nationale d'Allocations Familiales attribués pour la création d'équipements multi-accueils se font peau de chagrin.

Alors la solution était  LA : augmenter l'agrément des assistantes maternelles.

Nous verrons peut-être ainsi dans quelque temps augmenter parallèlement le nombre d'accidents domestiques et peut-être plus grave encore. Je ne l'espère pas du tout, mais le risque est grand.

D'autant qu'avec les dérogations pour les accueils périscolaires, le nombre d'enfants pourra ainsi aller jusqu'à HUIT ! Quatre enfants de moins de trois ans, et quatre enfants scolarisés.

A titre d'information, le taux d'encadrement des enfants par les adultes dans les structures Petite Enfance est de 1 adulte pour 4 enfants qui ne marchent pas, 1 adulte pour 8 enfants qui marchent, ce qui est souvent ramené à la moyenne d'un adulte pour 6 enfants. 
CES PROFESSIONNELS NE SONT JAMAIS SEULS


Ajout du 17 février.
Vérification faite, les agréments des Assistantes maternelles peuvent bien passer à quatre. Par contre les dérogations elles sont strictement limitées. Elles ne peuvent excéder deux.
Au bout du compte, il n'y a aucune augmentation de l 'offre d'accueil, mais une dégradation potentielle si les services du département ne sont pas vigilants.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 08:07

L'opposition affichée de Bastien Cazals, directeur de l'école Louise Michel à St Jean de Vedas irrite particulièrement sa hiérarchie.

C'est ainsi que non contente d'amputer le salaire de M. Cazals au moment de la fin d'année, où chacun sait que les deniers sont comptés, elle va ajouter à cette sanction financière, une sanction disciplinaire. En effet M. Cazals est convoqué jeudi 18 décembre à 9 h et est informé qu'une procédure disciplinaire est ouverte contre lui.

Le Midi Libre a rédigé un superbe article sur cette affaire.

Bien sûr, M. Cazals n'est pas le seul à s'opposer aux réformes entreprises par le gouvernement, il y a d'autres luttes, d'autres oppositions, qui ne sont pas encore fédérées, mais ça vient.

On peut se demander ce que cherche l'Inspection Académique de l'Hérault. Elle voudrait mettre le feu aux poudres qu'elle ne s'y prendrait pas autrement. L'inspecteur d'Académie de l'Héraut manque  singulièrement de clairvoyance.

Est-il conscient que les enseignants, les parents d'élèves de l'école primaire sont très révoltés par les réformes annoncées ?  Qu'ils sont solidaires ? Qu'ils ne laisseront pas faire ?

Il ne faut pas croire que la tension actuelle, bien réelle,  va retomber pendant la trêve des confiseurs. C'est un leurre. La fin de l'année sera juste une pause.

La situation sociale me fait penser à un volcan qui reprend de l'activité avant l'éruption. J'ai lu que N. Sarkozy craignait que les incidents en Grèce ne fassent tâche d'huile. Contrairement à l'Inspecteur d'Académie de l'Hérault, M. Sarkozy pourrait s'avérer plus clairvoyant.

Partager cet article
Repost0