Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 09:59

J'ai eu connaissance récemment d'un message transmis dans certaines mairies, je ne saurais dire si toutes les mairies ont reçu ce message.

Le voici :

 

"Monsieur le maire,

Notre démocratie agonise.

En 1789 le peuple français, sous la domination de la noblesse et du roi, a fait sa révolution.

Depuis de nombreuses décennies nous votons et élisons nos représentants.

 

LE CONSTAT

Un abime sépare la population de la classe politique.

Les citoyens ont perdu confiance.

Abstention et votes extrêmes caractérisent les élections et augmentent dans des conditions inquiétantes.

Si aucune solution n’est mise en œuvre rapidement, une sombre issue nous est promise

Proposons une nouvelle démocratie au vote des citoyens.

 

L’ANALYSE

De trop nombreux élus ont perdu de vue l’intérêt général qui seul devrait les guider.

Le goût du pouvoir, la professionnalisation de la fonction, devenue une source de revenus indispensable et le caractère illimité du renouvellement des mandats ont abouti à l’émergence d’une caste dont l’objectif unique est de conserver le pouvoir .

Les citoyens qui se rendent compte du désastre doivent agir.

 

LA SOLUTION

La seule solution qui permettra de sauver notre  démocratie à laquelle nous sommes tant attachés, est d’empêcher légalement nos représentants de vouloir des réélections au-delà du raisonnable.

Afin que la défense de l’intérêt général ne soit plus contrariée l’interdiction du renouvellement des mandats s’impose.

Trois mandats maximum dont deux au plus pour les fonctions de maire, député, sénateur, député européen, président de conseil général, président de conseil régional, président des organes délibérants des communautés urbaines, des communautés d’agglomération ou des communautés de communes…pourront être sollicités.

Le  président de la république ne pourra exercer plus de deux mandats.

Libéré de l’obsession du renouvellement, le mandataire se consacrera à la mission pour laquelle il a été élu : la défense de l’intérêt général.

 

INCONVENIENTS

-la société sera privée de gens remarquables…dont nous savons que les cimetières sont peuplés.

-l’élu manquera de temps pour mettre en œuvre son programme…d’autres le poursuivront.

-l’élu a la légitimité démocratique quel que soit le nombre et le renouvellement des mandats.

La limitation du nombre des mandats a été décidée pour la fonction de président de la république.

Elle le sera pour les autres mandats.

-le nombre de candidats sera-t-il suffisant ?

Faisons confiance aux français qui, débarrassés des pesanteurs politiques, s’investiront dans la vie publique avec comme unique objectif la défense de l’intérêt général.

 

AVANTAGES

 Le non renouvellement des mandats présente des avantages déterminants.

-La recherche exclusive de la défense de l’intérêt général.

-Une respiration démocratique.

-La question du cumul des mandats sera automatiquement résolue.

-La réconciliation du peuple avec ses représentants.

-L’engagement politique de l’ensemble de la population : jeunes, moins jeunes, seniors, femmes, hommes.

-La diminution de l’abstention.

-La quasi disparition de la corruption, du clientélisme, du renvoi d’ascenseur du financement illicite des campagnes électorales……

 

LA PROPOSITION

Il n’est pas imaginable qu’un texte sur la limitation du renouvellement des mandats soit voté par la représentation nationale actuelle.

L’unique solution consiste à élire un président de la république dont le programme sera exclusivement consacré au non-renouvellement des mandats avec l’engagement de soumettre ce nouveau statut à la volonté du peuple au moyen d’un referendum.

 

LE CALENDRIER

-Dissolution de l’Assemblée Nationale

-Organisation d’élections législatives

-Nomination du premier ministre et mise en place du gouvernement.

-Sur proposition du gouvernement le Président de la république soumettra à referendum un projet de loi portant sur le statut de l’élu et l’interdiction du renouvellement des mandats.

-Quelque soit le résultat du referendum le Président de la république dissout l’Assemblée Nationale et présente sa démission.

 

CONCLUSION

 Je suis convaincu que face à la déliquescence de la représentation et à l’éloignement rapide des citoyens avec les élus le non renouvellement des mandats permettra seul d’éviter à la démocratie française une issue incertaine.

Voilà la seule motivation qui me conduit à vous solliciter, monsieur le maire, afin que vous proposiez ma candidature à l’élection présidentielle de 2012.

Je vous prie de croire monsieur le maire à l’expression de mes sentiments très distingués.

 

 

PATRICK MELMOUX

AVOCAT

DOCTEUR EN DROIT

CHARGÉ DE COURS A L’UNIVERSITE DE MONTPELLIER

CHARGÉ DE COURS A L’UNIVERSITE DE PERPIGNAN"

 

Voilà, devant le désolement qu'offre la classe politique française, ces propositions ont le mérite d'exister et mériteraient de figurer dans le programme d'un candidat.

Qu'en pensez-vous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 02/06/2011 12:32



Bonjour Flèche,


Si les élus étaient convaincus du bien-fondé de ces propositions, comme le dit Lucien, elles seraient prises en considération et donc ne seraient pas bonnes
pour la poubelle. Les intérêts personnels sont avant tout en jeu. C'est assez désespérant d'ailleurs car cela veut tout simplement que les politiques ont toujours kidnappé le pouvoir pour le
faire leur. Un bon coup de balai est nécessaire. Et de fait, qu'il n'y ait plus que des mandats de 5 ans renouvelables une seule fois est une bonne chose. Il faudrait faire de même pour les
autres mandats.


Bonne journée



fleche 02/06/2011 14:54



Justement, je me demande si la limitation à 5 ans est une bonne chose.


Je pense d'ailleurs qu'elle ne l'est pas. En 5 ans, le temps est trop court pour inverser durablement une politique, et ce temps est toujours ponctué d'échéances électorales. On assiste à une
navigation en vue de la prochaine échéance.


C'est au cumul des mandats transversaux qu'il faut mettre un terme ; entre les mandats de député, sénateur, maire ... Un seul suffit.


Après ces mandats doivent pouvoir se pérenniser un peu. A savoir que si le maire, ou le député est actif, engagé dans l'intérêt général, ils doivent pouvoir continuer leur tâche.



Lucien Aymard 01/06/2011 19:32



Lorsque j'ai écrit une grande prtie de ces propositions dans mon livre, une bonne partie des élus qui en ont pris connaissance a franchement ri à mes dépends, une élue a même précisé que pour ce
seul chapitre, mon livre méritait d'être classé à la poubelle. Il va sans dire que je soutiendrais un programme qui tiendrait compte de ces propositions, mais aucun politique n'est enclin à de
faire hara kiri, mieux, ils parlent de politique comme d'un métier. En quelques sortes, ce sont des bonnes à tout faire de la nation. Qu'ils fassent attention, quand on voit comment eux-même
traitent les "bonnes" ...


Amitiés


Béa et Lucien



fleche 02/06/2011 15:15



Ce qui est hallucinant, c'est ce que devient un être humain avec un peu de pouvoir entre les mains !


 



Jacques 24/05/2011 18:18






jf.



Jacques 21/05/2011 17:39



Mon ami Maire m'a répondu ceci:


 " Non, je ne l'ai pas reçu. Il y a néanmoins là-dedans des têtes de chapitre que je reprendrais volontiers à mon compte... mais pas toujours pour aboutir aux mêmes
conclusions. Le problème premier de l'intérêt général, c'est que, gnéralement, les électeurs le voient au travers du prisme de leur intérêt particulier..."



jf.



fleche 24/05/2011 15:54



Chez nous, dans notre mairie, c'est arrivé par email.


Le maire est un homme dans notre commune, donc rien à dire sur la lettre 



Jacques 21/05/2011 00:15



Au fait, comment se fait-il que cette lettre soit adressée à Monsieur le Maire ????


Iln'y a donc pas de Madame le Maire ?????


Ca commence bien son affaire !


jf.