Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 10:49

A lire et à diffuser

Recette de la tarte aux cerises d'un supermarché ...

PAR CLAUDE BOURGUIGNON

Lire plus bas et diffusez un max. Cessez de vous empoisonner ! Faites des recherches (avec le net c'est possible), et mangez mieux, votre santé et celle de vos enfants sont sous votre responsabilité.....

Je crois qu'on va se mettre à la diète complète!!!!!

 

la "Recette de la tarte aux cerises"

 

Voici, la liste des produits chimiques utilisés pour la fabrication d'une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu'à l'usine agroalimentaire.

 

Bon appétit!

 

Histoire de la Pâte

 

> Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d'un fongicide avant semis. Pendant sa culture, le blé a reçu de 2 à 6 traitements de pesticides selon les années, 1 traitement aux hormones pour raccourcir les tiges afin d'éviter la verse et 1 dose importante d'engrais: 240 kg d'azote, 100 kg de phosphore et 100 kg de potassium à l'hectare, tout de même ! Le blé moissonné, dans le silo, après récolte, les grains sont fumigés au tétrachlorure de carbone et au bisulfide de carbone, puis arrosés au chlopyriphosméthyl. Pour la mouture, la farine reçoit du chlorure de nitrosyl, puis de l'acide ascorbique, de la farine de fève, du gluten et de l'amylase. Ensuite, il faut faire lever la pâte. La poudre levante est traitée au silicate de calcium et l'amidon est blanchi au permanganate de potassium. Pas de pâte sans corps gras. Ceux-ci reçoivent un antioxydant (pour éviter le rancissement) comme l'hydroxytoluène de butyl et un émulsifiant type lécithine.

 

Histoire de la Crème

 

> La crème sur laquelle vont reposer les cerises se fait avec des oeufs, du lait, et même de l'huile.

 

* Les oeufs proviennent d'un élevage industriel où les poules sont nourries avec des granulés contenant des -antioxydants (E300 à E311),

- arômes,

- émulsifiants: alginate de calcium,

- conservateurs : acide formique,

- colorants : capsanthéine,

- agents liants: lignosulfate

- et enfin des appétants : glutamate de sodium, pour qu'elles puissent avaler tout ça.

Elles reçoivent aussi des antibiotiques, bien entendu, et surtout des anticoccidiens. Les oeufs, avant séchage, reçoivent des émulsifiants, des agents actifs de surface comme l'acide cholique et une enzyme pour retirer le sucre du blanc.

 

* Le lait provient d'un élevage industriel où les vaches reçoivent une alimentation riche en produits chimiques :

- antibiotiques : flavophospholipol (F712) ou monensin-sodium (F714)

- antioxydants : ascorbate de sodium (F301), alphatocophérol de synthèse (F307), buthyl-hydrox-toluène (F321) ou éthoxyquine (E324),

- émulsifiants : alginate de propylène-glycol (F405) ou polyéthylène glycol (F496),

- conservateurs : acide acétique, acide tartrique (E334), acide propionique (F280) et ses dérivés (F281 à E284),

- composés azotés chimiques : urée (F801) ou diurédo-isobutane (F803),

- agents liants : stéarate de sodium,

- colorants : F131 ou F142

- et enfin des appétants pour que les vaches puissent manger tout ça, comme le glutamate de sodium.

 

*Les huiles, quant à elles, ont été :

- extraites par des solvants comme l'acétone,

- puis raffinées par action de l'acide sulfurique,

- puis lavageà chaud,

- neutralisées à la lessive de soude,

- décolorées au bioxyde de chlore ou au bichromate de potassium

- et désodorisées à 160°C avec du chlorure de zinc.

- Enfin, elles ont été recolorées à la curcumine.

 

> La crème de la tarte, une fois fabriquée, reçoit des arômes et des stabilisants comme l'acide alginique (E400).

 

Histoire des Cerises

(complété d'apres des elements de "Aromatherapie" Jean Valnet 1990, Maloine)

 

Les cerisiers ont reçu pendant la saison entre 10 et 40 traitements de pesticides selon les années.

* Les cerises sont :

- décolorées à l'anhydride sulfureux

- et recolorées de façon uniforme à l'acide carminique ou à l'érythrosine.

- Elles sont plongées dans une saumure contenant du sulfate d'aluminium

- et à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de potassium (E202).

 

Elles sont enfin enduites d'un sucre qui provient de betteraves qui, comme les blés, ont reçu leur bonne dose d'engrais et de pesticides. Ce sucre est extrait par :

- défécation à la chaux et à l'anhydride sulfureux,

- puis décoloré au sulfoxylate de sodium,

- puis raffiné au norite et à l'alcool isopropylique.

- Il est enfin azuré au bleu anthraquinonique.

 

Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur goût, il est necessaire d'ajouter un parfum artificiel alimentaire. Ce parfum est une recréation synthetique du goût et de l'odeur à partir d'éléments artificiels issus de la chimie du pétrole aux prix de revient extrêmement faibles- par économie d'echelle - en comparaison du parfum naturel de fruit.

 

L'exemple developpé est ici la cerise, mais de tels composés servent à recréer aussi bien des parfums artificiels de fraise, d'ananas, de framboise, de miel, de caramel, de muguet.. etc.

 

* Le parfum artificel de cerise se compose donc des molécules synthetiques (donc à la stéréochimie inversée) suivantes :

- acétate d'ethyle

- acéthyl méthylcarbinol

- butyrate d'isoamyle

- caproate d'ethyle

- caprylate d'isoamyle

- caprate d'ethyle

- butyrate de terpenyle

- geraniol

- butyrate de geranyl - acetylacetate d'ethyle

- heptanoate d'ethyle

- aldéhyde benzoique

- aldéhyde p-toluique

- vanilline

- essence artificielle d'amande amère SAP

- essence artificielle de girofle Bourbon

- essence artificielle de cannelle Ceylan

- essence de lie de vin .

 

Ce texte, consacré à "la tarte aux cerises de supermarché" a été rédigé par Claude Bourguignon, un ingénieur agronome qui travailla à l'INRA, avant de quitter l'honorable maison pour cause de désaccord. Spécialiste de la microbiologie des sols, c'est lui qui démontra, pour la première fois, que les sols cultivés à grand renfort d'engrais chimiques et de pesticides, étaient biologiquement ... morts. Tout ce qui fait la vie, et donc la qualité des terres, à savoir les populations microbiennes et fongiques, est détruit par les produits chimiques, conduisant à une perte des nutriments et à l'érosion des sols. Membre de la Société américaine de microbiologie - en France , il n' y a plus aucune chaire de microbiologie des sols, y compris à l'INRA! - Claude Bourguignon a créé avec sa femme le Laboratoire d'analyse microbiologique des sols, qui intervient dans de nombreux pays, pour aider les agriculteurs à retrouver la fertilité de leurs sols.

 

Bref de quoi ouvrir l'appétit n'est-ce pas ?

L'empoisonnement général par l'assiette ...


Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 02/06/2011 13:11



Miam, cela donne envie de s'en goinfrer.


Non, je plaisante. Je ne risque pas de m'empoisonner avec ce type de régal : je n'achète jamais de gâteaux en grande surface. Rarement chez le boulanger ou
le pâtissier. Je préfère les gâteaux maison, fourrés à la confiture maison.


Et pour être cynique, j'ajouterai ceci : nous sommes devenus trop nombreux donc empoisonner la nourriture est un moyen d'éradiquer de la surface de la terre
ce surplus bien encombrant. Et ce n'est même plus d'actualité de cultiver son jardin : Fukushima est passé par là... Quant au reste, mieux vaut n'en pas parler : on prendrait peut (et là, je ne
suis plus cynique).



fleche 02/06/2011 14:50



Je vois que notre mo)de de consommation des pâtisseries est le même : fait maison ! :-)



Lucien Aymard 20/03/2011 18:24



Bonsoir flèche,


Et même s'il s'agit d'un hoax, il est certain que l'ensemble des produits de base utilisés est fortement trituré avec de la chimie, et on va en plus avaler tout ça poussé par un vin au moins issu
de vignes traitées aux pesticides et auquel on a largement donné du bisulfite de potasse pour éviter qu'il ne se pique.


Bises catalanes


Béa et Lucien



fleche 20/03/2011 18:44



Il ne fat plus se demander pourquoi boire du vin donne la migraine.


Trop maltraité !


Merci du passage.



sylvie 19/03/2011 15:57



Comment faire ? Je n'en sais fichtre rien, à part hurler, parfois dans le désert ?


Sinon, je sais ce que je venais faire chez toi :: te dire un petit bonjour. A bientôt.



fleche 20/03/2011 18:45



Bonjour à toi,


Je suis un peu déconnectée de l'actualité en ce moment ...



babel92 06/03/2011 19:43



J'ai bien compris que le but de ce billet est de nous montrer que l'industrie agro-alimentaire nous fait avaler des aliments dont nous ne connaissons pas les composants et procédés de
fabrication. Et qu'on détruit les sols avec des engrais et autres produits chimiques. Vous prêchez une convaincue. (avez vous lu la dernière phrase de ma précédente contribution ??)


J'essaye de garder "les yeux ouverts" sur les messages qui circulent, dont on ne connait ni l'auteur ni les références, et qui peuvent comporter des inéxactitudes d'autant que rien n'est
justifié.


"Faites des recherches (avec le net, c'est possible)" dit ce message. C'est ce que j'ai fait.



fleche 09/03/2011 09:40



Merci à toi babel92 et j'avais compris ton message dans ce sens aussi.


Reste que l'on se doit d'interpeler sur l'abondance de produits chimiques dans nos aliments.


Quand une simple pomme a reçu une bonne vingtaine de traitements dits "phytosanitaires" alors que beaucoup de vitamines et de minéraux sont stockés dans la peau de la pomme, c'est vraiment
dommage qu'on ne puisse plus manger les pommes avec leur peau !


Comment faire pour que la conscience que nous avons, vous, Sylvie, Cib, moi émerge chez les autres de façon plus importante ?


 


 



sylvie 05/03/2011 10:15



Hoax ou pas, exagéré ou pas, il est certain que les sols soumis à l'agriculture intensive sont morts. Au nom de la rentabilité à l'hectare, un peu, et des bénéfices des grands noms de la
pétrochimie, beaucoup. Ce qui échappe au massacre est bétonné ou en cours de bétonnage. Que va-t-il rester ? Je n'ose pas penser à ce que donnerait une exploitation des gaz de schistes… une
catastrophe de plus au nom du saint fric…


 


 



fleche 05/03/2011 19:05



TU M´ÓTES LES MOTS DE LA BOUCHE SYLVIE :-)