Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 10:43

Depuis le début de l'année c'est la Hongrie qui préside le Conseil Européen.

A la fin de l'année 2010,  la Hongrie a promu une loi allant à l'encontre de la liberté de la presse et d'investigation des journalistes.

Un silence assourdissant des pays européens accompagne cette promulgation.

Et ces mêmes pays européens laissent la Hongrie prendre la présidence de l'UE.

L'Allemagne a timidement protesté. La France est particulièrement muette !

La tendance européenne et mondiale est très clairement à la restriction des libertés. La crise économique aide pour beaucoup à cette tendance, l'affrontement entre les religions plus présent que jamais, également.

Il reste qu'il est absolument scandaleux qu'une union de pays basée sur les principes de la démocratie laisse, sans réagir, voter des lois liberticides.

Quand ces pays vont-ils parler ?

Quand ces pays vont-ils agir ?

Et les peuples dans tout ça ?

Quels pouvoirs ont-ils ?

Le succès de l'essai de Stéphane Hessel "Indignez-vous !" pourrait laisser penser que les peuples ont le pouvoir, d'ailleurs à y regarder de plus près ils l'ont ne serait-ce que par la consommation.

Ils ont le droit de s'indigner en effet devant des lois toujours plus privatives de liberté.

« Nous avons le devoir de mettre en cause, en tant que citoyens, la légalité d’un gouvernement. Nous devons être respectueux de la démocratie, mais quand quelque chose nous apparaît non légitime, même si c’est légal, il nous appartient de protester, de nous indigner et de désobéir », considère fort justement Stéphane Hessel.

C'est un extrait paru sur Agoravox.

Le peuple hongrois et les peuples européens pourraient peut-être s'inspirer de l'essai de Stéphane Hessel, devant cette loi inique de la Hongrie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lucien Aymard 07/01/2011 18:11



Bonsoir Flèche,


Comment veux-tu que notre président s'indigne ? Il a des racines hongroises et l'esprit plus proche du fascisme que de la démocratie. Tous les ingrédients quoi ...


Amitiés


Béa et Lucien



fleche 08/01/2011 09:20



Tu as raison, je n'avais plus pensé à cet aspect-là ! 



plume de cib 03/01/2011 11:06



on a le pouvoir mais on ne s'en sert pas. J'espère que cette année, nombreux seront ceux qui en prendront conscience. Nous avons le pouvoir tous ensemble, mais isolés, nous demeurons fragiles....
bises



fleche 03/01/2011 11:26



C'est évident que si l'on continue à pleurer ou crier chacun dans son petit coin, ça n'ira pas très loin et que la fragilité est bien là si la conscience ne fait pas surface.