Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 08:09
A l'heure où Martine Aubry a lancé à elle tout seule la rénovation du PS, où Ségolène Royal est aux prises avec les internautes qui la critiquent tant et plus et en passe de se retrouver très isolée, où D. de Villepin et N. Sarkozy s'écharpent tant et plus par justice interposée, j'avais envie de me poser la question suivante.

Peut-on être de gauche et être :
- soucieux du respect dû à autrui,
- aimer l'ordre
- être attaché aux valeurs traditionnelles
- être attaché à la justice ?

Longtemps, j'ai pensé être de droite, pas extrême-droite non bien sûr, mais centre-droit parce que je pensais et pense toujours :
- que le respect dû aux autres est une valeur fondamentale, et donc que dire merci quand on vous laisse une place ou tout autre action de ce genre est la moindre des politesses, donc je mets la politesse au rang des valeurs,
- que les délinquants doivent être pris en charge rapidement quand ils sont jeunes et sanctionnés quand ils sont moins jeunes, il s'agit ici de parler de prévention de la délinquance,
- que la justice doit rendre ses jugements en toute indépendance, il faudrait voir à ne pas supprimer notamment les juges d'instruction
- que le fait du prince n'a pas droit de cité, ce n'est pas vraiment d'actualité, il a rarement été aussi présent.
...

Or je m'aperçois au fil du temps que ces valeurs sont plus portées par des gens qui se situent sur l'éventail politique plutôt au centre gauche, par le PRG notamment, et par des socialistes.

Et puis un de mes souhaits les plus chers est de remettre l'Homme au coeur de la société et non l'argent. Ca veut donc dire remettre des principes au coeur de la vie sociale.

Est-ce cohérent avec les idées de la gauche actuelle ?

Pour ceux qui aimeraient reprendre ces questions et y répondre, ils peuvent le faire bien évidemment.


Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Etats d'âme
commenter cet article

commentaires

philippe 07/10/2009 07:33


Moi c'est un peu l'inverse, je votais souvent à gauche sans y être militant, parce que le partage est pour moi essentiel. Je pourrais vivre que pour moi, mais ce n'est pas mon mode de vie, je suis
très impliqué dans des associations parce que je crois que le bénévolat est chez moi ma première nature. Mais très déçu de  cette gauche "caviar" et des violences continuelles entre personnes.
Je ne savais pas ou me situer, un jour j'ai rencontré une personne que j'admire sur ma commune (très investit dans l'associatif également qui m'a fait connaitre le MoDem et depuis deux ans et demi
j'y ai adhéré en continuant l'associatif). Je ne défend pas un homme, mais des valeurs auxquelles je crois


kalei 04/10/2009 08:59


Bonjour...
Il y a ceux aussi qui étaient "riendutoutiste"... Comme moi... Et qui par la force des choses et au regard de l'évolution foudroyante de notre société, commencent à observer le cercle politique
dans l'attente de la révélation... Pour qui vais je voter en 2012?... A gauche, oui, c'est sûr... Mais quelle gauche? Et là, la colère (interne la colère ) monte...
Blog très instructif
Kaléi


fleche 04/10/2009 09:59


Merci pour cette visite
La colère elle se dirige vers tous les politiques en ce moment, de quelque bord qu'ils soient.

Opposition inexistante, un gouvernement ultra-libéral, ce n'est pas ainsi que l'on va remettre l'homme au coeur de la société.

Le danger est qu'à force de peser sur la population, celle-ci risque fort d'en avoir réellement marre un de ces 4 matins et là la réaction ne pourra être que violente si l'écoute n'arrive pas
avant.


aliciabx 03/10/2009 18:33



Bievenue au club. Je pense que ces valeurs sont perdues. C'est pourquoi je me situe à gauche, maintenant.