Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 18:55

Vous n'avez certainement pas évité l'information concernant cette mère qui a été jugée après avoir congelé deux de ses bébés et concernant le premier, elle l'aurait brûlé. Elle a été condamnée à 8 ans de prison, et il serait envisageable qu'elle sorte dans un an.

Je suis bien convaincue que cette femme a un gros problème. Ca ne m'aide pas à comprendre la clémence de ces jugements. Je peux comprendre les circonstances atténuantes, pour autant 8 ans de prison face au meurtre de trois bébés, la sanction me paraît très faible par rapport à l'atrocité des actes.

Je suis parfaitement consciente que cette mère a également deux jeunes fils.
Comment vivent-ils, eux, avec une mère infanticide ?
Est-ce réellement les protéger psychologiquement que de leur rendre leur mère ?
Peut-être si celle-ci a fait du chemin, découvert toute l'ampleur du désastre et réalisé ses infanticides, mais si c'est le cas, le risque est grand pour ces enfants de retrouver une mère extrêmement dépressive.

Il est clair que si elle a réalisé, le fait qu'elle reste en prison ou non ne changera guère son enfer intérieur.

Je n'ai évidemment pas la solution, ce sont juste des remarques que je me faisais et que je souhaitais partager.

Si vous voulez aller vers plus d'informations, c'est ici,  et encore  ou encore .

Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article

commentaires

aliciabx 21/06/2009 23:13

J'ai aussi pensé à ses enfants, je pense qu'ils devront être suivis. Cette histoire va leur laisser des traces. Ils n'auront plus qu'à changer de nom si ils veulent vivre en pais.Triste... 

TendrePoison 21/06/2009 19:00

Un verdict mitigé qui ne prend pas vraiment position:  Soit elle a commis 3 assassinats et le verdict est très léger, soit elle relève de la psychiatrie et n'aurait alors pas dû être jugée...  (ce qui semble évident, à mon sens)Que s'est véritablement passé dans la tête de cette femme ? Ca interroge....Un autre procés pour le même type d'affaire s'est déroulé en parallèle avec le même verdict: 8 ans de prison dans une autre affaire de bébé congelé - Actualité France - Justice - Radio Europe1

AMR 21/06/2009 16:00

Deux procés ont retenu mon attention cette semaine, et quand je compare les peines, j'ai du mal à comprendre la justice : le deuxième concerne celui qui a tenté de se suicider à la bombonne de gaz à Neuville-sur-Saône à qui l'on a donné 24 ans de prison dont 16 ans de peine de sûreté. Il a tué, dans son délire, un gendarme et c'est la raison, de mon point de vue, de cette peine très lourde.Dans les deux cas, la femme infanticide ou le dérangé suicidaire, quelle place la prison peut-elle leur offrir ? Et comment vont-ils en sortir ? Comment surtout, pour la famille de la femme infanticide, vivre ensuite ensemble ?Il me semble que, dans ces deux cas, la place de ces personnes serait plutôt d'aller dans un hôpital psychiatrique, pour des soins, avec l'espoir qu'ils puissent se reconstituer un équilibre psychiatrique qui leur permette de vivre dans la société, sans danger pour eux et pour les autres.J'ai toujours en mémoire, quand je lis de telles situations, le livre d'Aldous Huxley "l'île" où les malades sont mis en prison (de peur de contaminer les autres) et les délinquants à l'hôpital pour les soigner. Il me semble qu'il ne faille pas aller jusque là (mettre les malades en prison n'est pas vraiment une bonne solution), mais l'idée que les délinquants doivent d'abord être considérés comme des malades me semble une bien meilleure idée que les priver de liberté, les enfermer ensemble et ensuite les relacher sans autre préparation dans le monde comme on relache les chiens fous dans la nature : ils ne peuvent que récidiver. Certains d'ailleurs, dixit un ami qui a fait de la préventive par erreur, ne cherchent qu'une chose : retourner en prison et donc faire toutes les conneries possibles pour récidiver.

plume de cib 21/06/2009 15:40

Le mari était déjà assez détaché me semble-t-il... Peu présent à la maison, il a peut être quelque chose à se reprocher, je ne sais... Ayant été jurée d'assises, j'aurais eu du mal à me faire une intime conviction... Il y a tant de facteurs qui entrent en jeu et qu'on ne connait pas....

sixtine 21/06/2009 07:17

Cette femme relève plus de lapsychiatrie que de la justice, me semble t-il...Les dommages concernant ses enfants " survivants " sont énormes et probabalement irréparables.... Quant à son mari, il semble pouvoir outrepasser les atrocités commises.Ainsi donc, cette charmante petite famille devrait prochainement reprendre le fil de sa vie, comme si rien ne s'était passé ... ?Est-ce possible ? Est-ce souhaitable ?...Pour ma part, mon seul ressenti, c'est " l'horreur "

fleche 21/06/2009 08:49



Je te rejoins Sixtine. Je n'arrive pas à imaginer comment le mari peut pardonner à son épouse de telles atrocités, même en sachant qu'elle est malade.