Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 07:44

François Bayrou tire à boulets rouges sur Nicolas Sarkozy en préservant assez l'aile gauche de l'électorat français.

Quelques remarques par rapport à cette attitude.

La critique n'a jamais établi un programme. Critiquer Nicolas Sarkozy est facile. On ne peut pas dire que la France se soit dotée d'un président admirable, mais critiquer sans proposer réellement reste improductif.

Dans un récent interview auprès de 20minutes
ici, je lis concernant l'Europe que :  "Aucune décision ne devrait être prise sans être annoncée par voie de presse trois mois avant, de sorte que les gens puissent saisir leurs élus, associations ou syndicats".

C'est une mesure à mon sens absolument utopique.

Il suffit d'imaginer les délais supplémentaires induits par cette mesure pour se rendre compte que ce n'est pas applicable.

Je suis d'accord avec François Bayrou quand il dit que l'Europe est l'affaire des Français, tout comme d'ailleurs et il oublie de le préciser des Allemands, des Espagnols, des Polonais ..., et d'accord encore quand il affirme que l'Europe devrait être plus centrée sur des problèmes de fond tels que l'eau, la pauvreté en Afrique et éviter ainsi de venir légiférer sur les fromages français ou l'obligation absolue d'avoir une vitrine réfrigérée sur les marchés, ce qui a eu pour conséquences entre autres que les petits fermiers ne peuvent plus venir vendre leur lait entier qui avait un vrai goût de lait.

Bref, on sait tous que François Bayrou prépare 2012. Mais est-ce que la critique sera suffisante ?

C'est un homme isolé politiquement même s'il est à la tête d'un parti où les adhérents sont assez nombreux compte tenu de la création récente du MoDem.


Son souhait est peut-être de recommencer, pour les élections européennes, le coup d'éclat du premier tour des présidentielles. Je ne suis pas certaine aujourd'hui que les français soient à son écoute. Il me semble qu'ils sont plus dans la réaction face aux partis importants tels UMP, PS voire MoDem, et qu'ils risquent, s'ils votent, de voter sur les partis moins impliqués dans les prises de pouvoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article

commentaires

plume de cib 19/05/2009 14:43

Oui Bayrou est un homme de droite, foncièrement de droite. Il tente de nous ramener dans le passé, belle époque où les politiques savaient nous bercer d'illusions. Il fait partie de tous ces types qui ont appris la langue de bois, mais plus encore, qui fait croire qu'il est à l'écoute du peuple. Comme disait Charles "je vous ai compris !" Et comme effectivement le peuple aime qu'on lui dise ce qu'il veut entendre, Bayrou ne se prive pas... Et j'ai bien peur qu'après le petit énervé, le mou soit sollicité. Bonjour l'innovation ! 

Homer 19/05/2009 06:59

Le souci c'est que les électeurs de gauche ne semblent plus se reconnaitre dans un PS disloqué, et que l'arrivée d'un type qui critique posément sans forcément proposer plus de solution peut quand même apparaitre comme un signe de ralliement.

fleche 19/05/2009 07:24


Eh oui, Homer, cette stratégie va peut-être lui rapporter des voix, car il est dans opposition résolue et calme. Mais ça ne construit pas un programme.


segolin 18/05/2009 23:40

Bayrou est un homme de droite ,foncierement de droite , honnetement de droite etc'est pour celà qu'il est dangereux! il faut que le PS soit au coeur de la gauche ,de toutes les gauches et le phenomène Bayrou s'eteindra de lui même!                                                                             Lord brèle sinclair!

fleche 19/05/2009 07:23


Je le pensais profondément démocrate avant d'être de droite, mais il a montré au MoDem qu'il est plus autocrate que démocrate.


fred+de+roux 18/05/2009 13:41

Certes, mais vraisemblablement vers les extrêmes, notamment le NPA. A-t-on besoin d'une radicalisation ? Au fait Flèche, ton article est très bien. Tu poses les bonnes questions.

fleche 18/05/2009 15:15


Merci, et je pense que nous n'avons pas besoin des extrêmes.
Ceci dit les temps de crise favorisent les extrêmes, et les partis modérés en France, aujourd'hui, sont assez médiocres pour ne pas dire mauvais.


Christie 18/05/2009 10:53

J'en ai assez aussi d'être prise pour une pigeonne mais les français ont besoin d'entendre des paroles qui rassurent et qui donnent l'impression qu'on s'occupe d'eux, le problème avec Bayrou est qu'il sait causer mais que ça s'arrête là.Son égo puissament sur-dimensionné le perd à chaque fois..son score aux européennes sera ce qu'il sera mais mais pas je pense, il se peut même qu'il fasse flop..Comme d'autres partis..le clivage existe et les français ont la faculté de retourner leur veste en quelques heures seulement!

fleche 18/05/2009 11:15



Jusque dans l'isoloir !

Les votes aux européennes risquent d'être répartis sur les partis moins mediatisés.