Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 19:55

Entre les déclarations tonitruantes très récentes d'un nutritionniste dont j'ai oublié le nom (acte manqué au sens psychanalytique du terme) et la loi sur le durcissement de la lutte contre l'alcoolisme, la filière viticole est bien mal en point.

La cible c'est celle-là :

"l'interdiction totale de la vente d'alcool aux mineurs, la suppression des boissons alcoolisées dans les stations-service et la disparition des "open bars", qui permettent de consommer de l'alcool à volonté moyennant le prix d'entrée à une soirée.

Ennemi désigné : le "binge drinking", qui consiste à s'enivrer le plus possible au cours d'une soirée"  extrait d'un article du Monde que vous trouverez ici

Juste une précision le "binge drinking" ne consiste pas seulement à s'enivrer le plus possible mais surtout à être ivre le plus vite possible.

Une question se pose. Est-ce en interdisant et la vente, et les "open bars" et les boissons alcoolisées dans les stations-service que le résultat attendu sera atteint ? C'est mal connaître les jeunes. Qui va empêcher un majeur de 18 ans d'aller acheter de la bière ou autre alcool pour des jeunes mineurs ?

Oui il y a un problème dans ce pays avec la consommation, par les jeunes, d'alcools de toute sorte.

Oui ils arrivent déjà bien remplis lorsqu'ils assistent à des concerts. Oui il y a des comas ethyliques de plus en plus fréquents lors de soirées.

Avant d'interdire, il serait intéressant de se poser la question du pourquoi. Il serait également intéressant d'éviter de faire l'amalgame entre un réel problème de société : l'alcoolisation des très jeunes et la consommation modérée d'alcool par la population française.

La France est un pays de haute tradition en matière viticole. Il ne semble pas très malin de toucher à cette tradition. Le vin se respecte, se hume, se respire, se boit ... bref, se déguste. A quel titre voudrait-on nous priver de ces plaisirs simples ?

A force d'interdire, les français vont chercher des contournements.

Il serait préférable de chercher et de trouver des solutions à l'alcoolisation des plus jeunes.

Est-ce par exemple, de vivre dans un monde confortable mais anxiogène ?

 Le monde de l'adolescence est le monde du risque et des premières expériences. Frôler la mort fait partie des  paris des jeunes ados.
L'ivresse fait actuellement partie de ces paris, le gymkhana dans la circulation automobile aussi.

Il n'y a plus de service national pour répondre à ces défis. Faut-il le regretter ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamzelle.B 15/08/2009 11:57

Je déteste voir de la pub sur l'alcool, mais les jeunes qui se mettent dans des états pareil ressentent un certain mal de vivre, c'est certain.

fleche 15/08/2009 13:50


Un mal de vivre oui, peut-être, du stress plus certainement encore, et c'est probablement pour échapper une soirée à ce stress que les jeunes s'alcoolisent le plus vite possible, enfin je suppose
...


plumedecib 03/03/2009 14:19

C'est un peu comme si en interdisant les putes, on voulait enlever aux humains l'envie de baiser. C'est un peu rude comme propos mais je ne me vois plus faire dans la dentelle ma Flèche. J'aimerai qu'il revienne le  slogan "il est interdit d'interdire". parce que les humains finissent par avoir le cerveau sous pression à force d'interdiction. Aucun homme ne peut vivre privé de sa liberté.

fleche 03/03/2009 14:27



Il faudrait remettre au goût du jour les limites de la liberté à savoir que la liberté de chacun s'arrête-t-elle où commence celle d'autrui ?

Je sais vaste débat philosophique.

Mais aujourd'hui chacun agit dans sa sphère individuelle sans s'occuper du voisin.



sixtine 03/03/2009 11:46

La lutte contre l'alcoolisme des jeunes et des moins jeunes est bien évidemment une priorité en matière de prévention des risques...Plutôt que de réfléchir pour mieux comprendre et cerner l'origine du ou des problèmes, allez, hop, on vous annonce une énième mesure qui ne règlera pas ou si peu la situation actuelle !