Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 07:59

La commission Balladur a examiné dans le cadre de la réforme des collectivités locales, une réorganisation des régions.

Ce découpage a été pris
ici.

Je vous invite à vous rendre sur le site, c'est beaucoup plus lisible.

Faut-il réellement toucher au découpage des régions ?

Dans les modifications proposées certaines sont cohérentes, ainsi regrouper Haute et Basse Normandie serait revenir à ce qui existait et me semble juste.

Cohérence également sur la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté.

Par contre fusionner Rhône-Alpes et Auverge me semble déjà beaucoup plus problématique.

En fait, je me demande pourquoi il faut toucher aux régions. Cet échelon est intéressant.

Le département, bien que plus proche des citoyens, me paraît être un échelon intermédiaire qui pourrait disparaître sans trop de problèmes, à terme.

Entre les régions et les regroupements de communes qui seront à opérer, le département n'aura bientôt plus sa place.

Resterait à répartir entre régions et communautés de communes les compétences du département. Ce serait un travail de longue haleine, difficile.

A l'échelle de l'Europe, le département est une entité trop petite.

A l'échelle de l'homme, la commune est l'échelon à conserver pour conserver une politique de proximité.

Ce n'est que mon avis.

Partager cet article

Repost 0
Published by fleche - dans Tribune libre
commenter cet article

commentaires

falconhill 27/02/2009 08:23

Je rejoins Plume sur le Languedoc (qu'elle connait bien). Entre Avignon et Perpignan, c'est grand... (et moi je dépends d'Avignon, qui est en PACA avec Nice, c'est dur ^^).Mais oui, y a des choses à faire. Mais là, beaucoup de trop grosses choses pour que ça passe sans heurt.Bonne journée

fleche 27/02/2009 11:02


Sans confrontation évidemment et il est important d'avoir une confrontation d'idées, mais à partir du moment où la concertation a lieu, c'est déjà plus facile d'avancer sur des projets.

C'est s'il n'y a pas de discussion possible qu'on arrive à des blocages.


sixtine 26/02/2009 14:52

Pourquoi faire disparaître la Picardie ? Les régions ont leur propre intérêt...A vouloir toujours tout chambouler, je ne suis pas sûre que ceci soit d'une grande utilité ! Par contre , un véritable sac de noeuds, oui !

fleche 26/02/2009 16:36



Oui à par les quelques exceptions que j'ai citées, je ne vois pas bien l'intérêt de la Picardie, de la Franche-Comté, et d'autres.



plumedecib 26/02/2009 09:03

D'un avis personnel, je ne suis pas sure que "fusionner" des régions soit une bonne chose. Ainsi le Languedoc-Roussillon, soit deux régions fusionnées qui s'étalent de la limite d'Avignon jusqu'aux Pyrénées Orientales, la capitale étant Montpellier. Celle-ci a aspiré, centralisé, oublié ces régions qui se trouvent à 300 km de distance ! Il n'y aura toujours qu'un seul pôle d'attraction dans chaque région. Et donc, moins il y aura de régions, moins il y aura de pôles d'attraction en France. Un jour, il ne restera plus que.... Paris et.... le reste de la France. Curieux retour en arrière. 

fleche 26/02/2009 10:46


Excepté les deux ou trois exemples que j'ai cités, il ne me paraît pas très opportun en effet de fusionner des espaces aussi vastes.

Quant à la centralisation c'est toujours resté PARIS et le reste de la France.

Les entreprises ont du mal à déménager en province

Merci de ta visite Cib, ça faisait un moment que tu n'étais pas venue