Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 17:45

Comme l'a si bien signalé AMR dans un commentaire sur un de mes récents billets, la dérèglementation en vigueur dans la Petite Enfance met à mal des années de travail orienté vers la qualité de l'accueil.
Si vous voulez aller voir l'article et le commentaire c'est
ici.

Ainsi sous couvert d'une augmentation de l'offre d'accueil dans le domaine de la Petite Enfance :
 - augmentation des agréments pour les assistantes maternelles,
 - création des micro-crèches (plus d'enfants, moins de personnels qualifiés, locaux moins bien adaptés)
 - création de jardins d'éveils

je vous l'ai déjà dit, on assiste à un retour en arrière de dizaines d'années.

MAIS il y a aussi pour les structures existantes une mesure qui vient d'être prise et qui change les taux d'encadrement des enfants par les adultes.

Avant 2008, dans une crèche il fallait un adulte pour 4 enfants qui ne marchent pas et un adulte pour 8 enfants qui marchent, et la coutume était de considérer qu'il fallait un adulte pour 6 enfants.

Aujourd'hui, c'est un adulte
pour 6 enfants qui ne marchent pas et un adulte pour 9 enfants qui marchent.

Outre le fait, que (6+9)/2 = 7,5  ne fait pas une moyenne très acceptable pour des enfants
,  il est important de noter que tout le monde est pris en otage dans cette affaire.

Le personnel qui n'a pas d'autre choix que de travailler, et qui va avoir des conditions de travail assez inconfortables, s'occuper de 6 bébés plutôt que 4, la différence est impressionnante.

Je crois qu'encore une fois, le législateur n'a jamais mis les pieds dans une crèche. Il ne connait pas les difficultés physique et nerveuse des métiers de la petite enfance, et à quel point la vigilance des auxiliaires de puériculture ou des éducateurs est permanente, ainsi que les postures qui mettent souvent à mal leur dos.

Les parents qui où qu'ils se tournent, ne trouveront plus un accueil de qualité, en tout cas pas de la qualité dont on était fier il n'y a pas si longtemps.

Les enfants, évidemment, c'est au final eux qui trinqueront le plus mais ce n'est pas le souci des réformateurs de notre gouvernement en place.

PAR CONTRE, au niveau de la rentabilité de l'établissement, ça change tout, surtout quand les établissements seront gérés par des organismes privés spécialistes de la Petite Enfance. Superbes bénéfices à envisager sur cette réforme.

Pour les établissements gérés par le monde associatif bénévole, je fais toute confiance à la Caisse d'Allocations Familiales pour baisser les subventions, et laisser les parents bénévoles qui se dévouent faire pour le mieux. Aucun doute là-dessus !


http://www.localtis.info/servlet/ContentServer?c=ARTVEILLE&pagename=Localtis%2FRecherche%2FArticle&cid=1225949221134

Comme dans certains romans policiers où l'enquête piétine, on finit toujours par se poser la question à qui profite le crime ?

Parmi toutes ces réformes menés tambour battant, pour certaines il faut se poser la question à qui profite cette réforme, pourquoi est-elle menée ?

Clairement, les écoles maternelles coûtent trop cher à l'état donc on les supprime.
Objectif : baisse chômage = état exemplaire puisque en temps de crise il arrive à résoudre le problème du chômage.

Pour les équipements d'accueil des enfants de moins de 6 ans c'est le secteur privé qui va bien tirer son épingle du jeu. Profits à l'horizon. C'est là aussi l'objectif : favoriser le secteur privé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AMR 24/01/2009 01:08

C'est même à l'encontre de l'intelligence (imbécilité perverse est une façon plus brutale de dire les choses) : le PRE a été mis en place depuis quelques années, j'étais personnellement contre, car je craignais la stigmatisation des familles. Quand je vois comment il fonctionne et permet un vrai dialogue avec les familles, je me dis que cette mesure de Darcos est faite pour mettre le PRE à la poubelle, car il vient opposer le travail des intervenants du PRE aux 5000 personnes recrutées (on ne sait pas sur quelle base) et qui vont venir faire la police entre les écoles/collèges/lycées et les familles. Dramatique, imbécile, stupide sont des mots très adaptés, il me semble.

plumedecib 23/01/2009 15:49

Et quand on apprend que Darcos veut créer 5000 emplois pour avertir les parents de l'absence de leurs enfants, nous tombons dans le ridicule le plus anéantissant ! Il quelques minutes à un CE pour récupérer les feuilles d'appel et avertir les parents des absences.... Ces imbéciles me fatiguent. Vivement le retour à l'intelligence !

fleche 23/01/2009 16:18


C'est une imbécilité perverse !