Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fleche
  • Le blog de fleche
  • : Quelques réflexions ou observations que j'aimerai partager avec vous sur l'actualité, la société, la politique. "La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie." Lao Tseu
  • Contact

Photographies

Les photographies mises sur ce blog sont soit les miennes soit mises en ligne à partir de Flickr. Si vous découvrez une  photographie qui ne serait pas libre merci de m'en informer je la retirerai immédiatement.

Recherche

Un peu plus sur Flèche

La tête encore dans
les nuages                                       








Et yeux tournés
vers la  terre
pour y regarder la nature souvent si belle












rose tassin cmp








Archives

Black Out

HADOPI - Le Net en France : black-out
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 08:34
Je ne sais pas si vous aimez le vin, je sais,  ce n'est pas dans l'air du temps de dire qu'on aime le vin comme ce n'est pas dans l'air du temps de dire qu'on aime la vitesse.

Eh bien oui  ! J'aime boire un verre de vin, j'aime  les parfums développés par le vin, j'aime l'avoir en bouche ainsi que les arômes qui restent une fois que je l'ai bu.

Ce n'est pas pour autant que j'en bois beaucoup  !

Ceci dit, malgré tout ce que je vous ai raconté, il est bien rare maintenant que je retrouve tous ces plaisirs avec un seul vin. Et comme je n'en bois qu'un seul à la fois, je reste frustrée la plupart du temps.

Aujourd'hui,  soit le vin developpe des arômes de fruits rouges pour les vins rouges, amandes, noisettes ... pour les vins blancs et c'est un plaisir de le respirer, mais une fois en bouche, il ne tient pas ses promesses. Les arômes s'évaporent et ne vous laissent dans la bouche qu'un arôme si léger qu'il faut probablement avoir bien meilleur palais que le mien pour le savourer.
Et pourtant, je me souviens avoir bu certains bourgognes qui avaient toutes les qualités citées plus haut.

Mais voilà, le vin demande de l'attention, de l'amour, de veillir, donc d'immobiliser des capitaux, et du coup certains descendants de vignerons n'attendent pas. Ils le traitent rapidement ou encore mieux le vendent sur pied.

C'est ainsi que certains vins sont devenus insipides et que même au bout de 15 ans, la bouteille qui le contient est claire, sans trace de lie.

Les traitements que reçoivent le vin, les règlementations européennes et la commercialisation vers les populations américaines et asiatiques ont fait que le vin n'a plus le temps de vieillir, il faut qu'il rapporte de l'argent et rapidement.
Oui mais voilà, au travers de ce parcours, il a perdu ses qualités.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cib 15/12/2008 13:54

oui je confirme, une récente analyse vient de démonter que les vins français contiennent beaucoup plus de pesticides que ce qui est admissible, et en plus du pesticide interdit ! Je ne bois que du vin bio qui, tiens, tiens, ne pête pas la gueule et ne rend pas malade !

Charlotte 15/12/2008 09:37

Bonjour Fleche : LE PROFIT maître-mot, nous creusons notre tombe avec nos dents, ces mots n'ont hamais été autant d'actualité. Moi aussi j'aime le vin et je n'en n'ai pas honte ! mais nous avalons autant de produits chimiques que de jus de raisin.

fleche 15/12/2008 11:57


C'est pour ça qu'après un verre de beaujolais, j'ai la tête qui se transforme en compteur à gaz ! Le Beaujolais était il y a quelques années un vin léger aussi bien par sa texture, que par son
degré d'alcool.